2541 Grey’s Anatomy | YCCallmeJulie

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

YCCallmeJulie
mes pérégrinations dans l'entertainment lesbien (et gay)
A l'heure américaine | 14.05.2012 - 14 h 50 | 5 COMMENTAIRES
La nouvelle heure américaine: semaine 20 – 2012

Étiquettes : , , , , ,

Que le carnage continue, avec peut-être moins d’intensité (faut dire que la moisson fut particulièrement abondante la semaine dernière) mais avec quelques morceaux de choix tout de même.

Il nous faudra ainsi faire preuve d’une certaine hardiesse pour réfréner nos coeurs de midinette en dégustant les dernières aventures de la saison pour les jeunes (35 ans et toujours au lycée) gens beaux, riches et pas superficiels pour un sou, que ce soit côte Ouest avec le finale de 90210, ou côte Est avec Gossip Girl.

http://youtu.be/XHZcUOMwBI0
http://youtu.be/oP3XBqPmVC8

Que voulez-vous, ma p’tite dame, c’est la crise pour tout le monde, et elle continue de faire des ravages cette semaine. Se retrouvent ainsi à leur tour au chômage technique les chasseurs de monstres de Grimm et Supernatural, les espions de Nikita, les expatriés de banlieue aisée de Suburgatory et de petites villes de campagne de Hart of Dixie.

http://youtu.be/9Qk5GsMh05k
http://youtu.be/56MaTIKOpJ8

Les portes se ferment aussi dans les studios de 30 Rock et les hôpitaux de Private Practice et Grey’s Anatomy.

http://youtu.be/0pD-DErQfrc
http://youtu.be/bh9c1F-Hqq0

Enfin, celles et ceux qui ont apprécié la tenue très seyante de Cobie Smulders dans The Avengers mais un peu moins le caractère insignifiant de son rôle pourront se consoler avec une double ration de How I Met Your Mother pour le season finale.

http://youtu.be/eS4E3be4hzk

Mais pas d’inquiétude, la reprise est pour bientôt, et nombre d’entre elles réouvriront leurs portes à l’automne prochain – mais pas toutes. On fera le point la semaine prochaine.

Lundi 14 mai

  • Gossip Girl 5.24 – The Return Of The Ring (season finale)
  • Hart of Dixie 1.22 – The Big Day (season finale)
  • House 8.21 – Holding On
  • How I Met Your Mother 7.23 & 7.24 – The Magician Code (Part I & II) (season finale)
  • Smash 1.15 – Bombshell (season finale)
  • The Secret Life of the American Teenager 4.21 – Allies

Mardi 15 mai

  • Cougar Town 3.12 &3.13 – Square One / It’s All Work Out
  • Glee 3.20 & 3.21 – Props / Nationals
  • Private Practice 5.22 – Gone, Baby, Gone (season finale)
  • 90210 4.24 – Forever Hold Your Place (season finale)

Mercredi 16 mai

  • Best Friends Forever diffusion de l’épisode 1.05 le 1er juin
  • Betty White’s Off Their Rockers 1.10 & 1.11 – Episodes 10 & 11
  • Don’t Trust the B—- in Apartment 23 1.06 – It’s Just Sex…
  • Law & Order : SVU 13.22 – Strange Beauty
  • Modern Family 3.23 – Tableau Vivant
  • Revenge 1.21 – Grief
  • Suburgatory 1.22 – The Motherload (season finale)
  • The Middle 3.23 – The Telling

Jeudi 17 mai

  • Awake 1.12 – Two Birds
  • Community 3.21 & 3.22 – The First Chang Dynasty / Introduction To Finality (season finale)
  • Grey’s Anatomy 8.24 – Flight (season finale)
  • Missing 1.10 – Rain on the Evil and on the Good (series finale)
  • Scandal 1.07 – Grant: for The People (season finale)
  • Touch 1.10 – Tessellations
  • 30 Rock 6.22 – What Will Happen to the Gang Next Year? (season finale)

Vendredi 18 mai

  • Common Law 1.02 – Ride Along
  • Fairly Legal 2.10 – Shattered
  • Grimm 1.22 – Woman in Black (season finale)
  • Magic City 1.07 – Who’s the Horse and Who’s the Rider?
  • Nikita 2.23 – Homecoming (season finale)
  • Supernatural 7.23 – Survival Of The Fittest (season finale)

Samedi 19 mai

  • The Firm 1.17 – Chapter Seventeen

Dimanche 20 mai

  • Game Of Thrones 2.08 – The Prince Of Winterfell
  • Girls 1.06 – The Return
  • Harry’s Law diffusion de l’épisode 2.22 le 27 mai
  • Mad Men 5.10 – Christmas Waltz
  • Nurse Jackie 4.07 – Day Of The Iguana
  • NYC 22 diffusion de l’épisode 1.05 le 27 mai
  • The Big C 3.07 – How Bazaar
  • The Borgias 2.07 – The Siege at Forli
  • The Killing 2.09 – Sayornara Hiawatha
  • Veep 1.05 – Nicknames
Tout Perso | TV Shows | 09.02.2012 - 12 h 17 | 13 COMMENTAIRES
Séries TV : de l’horreur du doublage

Étiquettes : , , , , ,

Hier au soir, en attendant ma moitié qui avait un dîner de travail, je me suis collée au lit avec Ipad et, réalisant que TF1 passait les épisodes 7.17 et 7.18 de Grey’s Anatomy – à savoir le passage pré et post accident de voiture , je me suis dit : « tiens jetons un œil ». Et là, je suis tombée des nues. Vanter les mérites de la VO sous-titrée équivaut à enfoncer une porte ouverte. Je n’avais jamais vu Grey’s Anatomy en VF et, après cette fâcheuse expérience, je ne reverrai certainement jamais la série  dans la langue de Molière. Les voix françaises, pour certains personnages, sont effarantes, je penses notamment à Marc qui perd le granuleux de sa voix de tombeur. L’épisode musical (le 7.18) perd lui bien la moité de sa force lyrique. Les voix, superposées à celles non doublées dans les passages chantées, créent une dissonance insupportable et les lyrics sont à moitié traduits.

Mais, ce qui m’a le plus contrarié est l’influence normative  que la version française donne au couple Calzona. La voix française de Callie est nunuche et très fille, alors que l’actrice, Sara Ramirez a une voix d’alto (à savoir plutôt grave pour une femme). A l’inverse la voix française d’Arizona donne au personnage un dimension plus rentre dedans. Ce choix m’agace car il fait glisser le couple vers un représentation des genres beaucoup plus normés : d’un côté la fille bi qui aime les robes et de l’autre la lesbienne grande gueule (l’épisode 7.17 en français, lorsque Marc et Arizona préparent la fête pré natale de Callie,  est particulièrement réducteur mais je n’ai pas trouvé l’extrait en VF). Ci-après un petit comparatif atterrant, notamment pour Callie.

Par curiosité, je suis allée entendre les voix françaises de Rizzoli and Isles. Et là,  ma souffrance a décuplé. Les voix des personnages  sont peu ou prou similaires – ce qui écrasent les nuances et, là pour le coup, la dimension butch/girlie du duo. Et surtout,  je rappelle qu’Angie Harmon, qui joue Jane, a une voix rauque et profonde qui vous (en tout cas moi c’est sûr) secoue jusqu’au tréfond.

Si vous aussi vous avez des exemples de doublage qui vous ont écœuré, je vous en prie, ce post a une fonction libératoire : lâchez vous et faites part de vos expériences.

A l'heure américaine | 30.01.2012 - 14 h 44 | 0 COMMENTAIRES
A l’heure américaine : semaine 5 – 2012

Étiquettes : , , , ,

La semaine dernière était diffusé sur la chaîne Starz le premier épisode de Spartacus Vengeance qui est donc la seconde saison de la série puisque Spartacus God of the Arena était un intermède dans l’attente du rétablissement d’Andy Whitfield qui, comme vous le savez, est décédé. Cette nouvelle saison donc met en scène un nouveau Spartacus, Liam McIntyre, qui se terre avec Crixus dans les égouts de Capua. [Spoilers] Si Crixus veut retrouver sa douce Naevia, vendu à un Romain du Sud, Spartacus lui veut venger la mort de sa femme et tuer Claudius Glaber qui se voit charger de régler cette révolte. Le Romain et sa femme, enceinte, la blonde Ilithyia, investissent donc les murs de l’ancienne demeure de Batiatus (dans laquelle la saison précedente s’est finie dans un bain de sang). Et oh surprise, Lucretia est toujours vivante mais à moitié folle. [/Spoilers] Ce premier épisode essaie de recoller les morceaux pour poursuivre l’aventure. Et ce n’est pas très passionnant. On retrouve bien sur la patte visuelle qui a fait le succès de la série (ralentis et homoglobine de synthèse à la 300) et du sexe (séquence dans un bordel assez brute de décoffrage). Personnellement, je ne suis guère convaincue par ce nouveau Spartacus qui manque de charisme, semble trop jeune et a un corps moins attrayant. J’attends donc la suite…

Cette semaine, Shonda Rhimes, comme elle l’avait fait l’année passé avec l’épisode musical, nous propose à mi-saison de Grey’s Anatomy une variante, cette fois avec un épisode alternatif intitulé « if/then » qui chamboule les couples et les amitiés. Pour les impatients, voici les 10 premiers minutes :

http://youtu.be/MaFA94gHyds

Je voudrais revenir sur Alcatraz, la nouvelle série de Fox. J’avoue que je suis plutôt emballée par les figures de repris de justice dont la réapparition vient scander chaque nouvel épisode, par contre le trio qui les chasse me convainc guère, notamment le personnage du détective Rebecca Madsen (Sarah Jones). Pour parodier l’expression, « l’habit de butchette ne fait pas la fliquette ». La demoiselle a beau mettre des jeans et courtes vestes en cuir, son visage poupon ne colle guère avec la situation surnaturelle qui se construit sous nos yeux. Je trouve que sa présence manque singulièrement d’épaisseur. Là encore, j’attends d’être un peu secouée.

Enfin, je vous rappelle que cette semaine marque le retour de Ringer et que Touch, dont le pilote a été diffusé la semaine dernière, ne reprend pas avant le 19 mars (va comprendre).

Lundi 30 janvier :

  • Alcatraz 1.04 – Cal Sweeney
  • Gossip Girl 5.13 – G.G.
  • How I met Your Mother : diffusion de l’épisode 07.15 le 06 février
  • Pretty Little Liars 2.18 – A Kiss Before Lying
  • Skins (GB) 6.02 – Rich
  • 2 Broke Girls : diffusion de l’épisode 01.15 le 06 février

Mardi 31 janvier :

  • Body of Proof : diffusion de l’épisode 02.14 le 07 février
  • Glee 3.11 – Michael
  • Justified 3.03 – Harlan Roulettes
  • New Girl 1.11 – Jess and Julia
  • Parenthood : diffusion de l’épisode 3.15 le 07 février
  • Raising Hope 2.12 – Gambling Again
  • Ringer 1.11 – It Just Got Normal
  • Southland 4.03 – Community
  • Unforgettable : pas de diffusion avant le 07 février
  • 90210 4.15 – Trust, Truth and Traffic

Mercredi 01 février :

  • Are You There, Chelsea? 1.04 – Strays
  • Bomb Girls (CA) 1.05 – Armstice
  • Happy Endings : diffusion de l’épisode 2.13 le 08 février
  • Modern Family : diffusion de l’épisode 3.14 le 08 février
  • Law & Order : SVU : diffusion de l’épisode 13.13 le 08 février
  • Suburgatory : diffusion de l’épisode 1.13 le 08 février
  • The Middle : diffusion de l’épisode 3.15 le 08 février
  • Touch : diffusion de l’épisode 1.01 le 19 mars

Jeudi 02 février :

  • Grey’s Anatomy 8.13 – If/Then
  • Parks and Recreation 4.14 – Operation Ann
  • The Big Bang Theory 5.15 – The Friendship Contraction
  • The Firm 1.06 – Chapter Six
  • The Vampire Diaries 3.13 – Bringing Out the Dead
  • Up All Night 1.14 – Preschool Auction
  • 30 Rock 6.05 – Episode 6007

Vendredi 03 février :

  • Blue Bloods 2.12 – The Job
  • Fringe 4.11 – Making Angels
  • Grimm 1.10 – Organ Grinder
  • Nikita 2.13 – Clean Sweep
  • Spartacus : veangeance 2.01 – A Place in This World

Samedi 04 février :

RAS

Dimanche 05 février :

  • Desperate Housewives : diffusion de l’épisode 8.13 le 12 février
  • Californication 5.05 – The Ride-Along
  • House Of Lies 1.05 – Utah
  • Lost Girl (CA) : pas de diffusion cette semaine
  • Once Upon A Time : pas de diffusion cette semaine
  • Pan Am : diffusion de l’épisode 1.13 le 12 février
  • Shameless (US) 2.05 – Father’s Day
  • The Good Wife : pas d’info 
  • The Walking Dead : pas de diffusion avant le 12 février 2012
TV Shows | 13.01.2012 - 14 h 07 | 2 COMMENTAIRES
Grey’s Anatomy saison 8 : Callie et Arizona heureuses (et pour longtemps)

Étiquettes : , ,

Au cours de la soirée des TCA (Television Critics Association)  Shonda Rhimes, créatrice de la série et Betsy Beers, productrice, ont parlé du futur de Calzona, le couple lesbien le plus connu du petit écran. Au grand plaisir des fans, Shonda Rhimes promet une scène de sexe dans l’épisode de la Saint-Valentin, a priori un moment intime conquis de haute volée puisque Marc ne veut pas garder Sofia, leur fille, ce soir-là. Et, au regard des épisodes précédents (voir les extraits des épisodes 6 et 7 qui suivent)  la tension sexuelle monte, monte :


http://youtu.be/6lBVmBKZlkA

Comme l’année dernière avec l’épisode musical, Shonda Rhimes va encore s’amuser à détourner la série. Cette fois, elle nous concocte, le temps d’un épisode, une réalité parallèle dans laquelle Callie a une relation avec Owen (information lâche par le journaliste William Keck de TV Guide sur Twitter). Mais, je vous rassure tout de suite, c’est de la fiction dans de la fiction. Betsy Beers nous rassure sur Calzona :

Je pense que leur relation se porte bien […] ce qui nous intéresse est d’explorer les personnages notamment le fait qu’ils enseignent, ce qui, pendant un temps, n’était pas la thématique sur laquelle on se concentrait, mais c’est quelque chose qui nous intéresse vraiment maintenant. Nous sommes enthousiasmés par ces personnages qui fonctionnent très bien ensemble et s’appuient sur une base solide. C’est plutôt cool.

via AfterEllen

TV Shows | 06.05.2011 - 10 h 09 | 8 COMMENTAIRES
Grey’s Anatomy : le mariage de Callie et Arizona

Étiquettes : , , ,

C’était hier soir, sur ABC, le grand évènement : pour la première fois dans une série en prime-time deux femmes se marient.  Je viens juste de voir l’épisode et je ne sais pas encore trop quoi en penser. C’est bien pour la visibilité et en même temps, la façon dont est construit l’épisode m’interroge.

[SPOILERS]. Le traitement du thème du mariage se fait sur un rythme binaire : pas bien / bien, pas permis / permis.  Pour les préparatifs du mariage, Callie et Arizona reçoivent leurs parents respectifs. Callie, vivant mal l’attitude fuyante de sa mère, finit par avoir une conversation avec cette dernière. Maman Callie lui annonce qu’elle ne peut pas reconnaitre cette union et cet enfant bâtard. Pour elle, ce mariage est tout sauf une réalité. Elle décide de rentrer en Floride. Là-dessus, le prêtre qui devait assure la cérémonie a un accident et ne peut officier. Callie ne parvient plus à croire à la véracité de cette union. Arrive alors le pendant de la conversation avec la mère : la conversation avec Bailey. Elle rappelle à Callie que Dieu est partout (et oui, les USA ne sont pas laïques, la place de Dieu est intrinsèquement liés à la vie sociale et/ou politique). Après le point de vue moral, le point de vue humaniste : pour s’engager devant Dieu à  chérir, protéger et honorer l’être que l’on aime, pas besoin d’une église.  Vient la cérémonie. Et là, Shonda Rhimes opte pour une mise en parallèle : d’un côté l’union « rêve de princesses » avec robes choucroutes de Calzona, et de l’autre le mariage civil, simple formalité, entre Derek et Meredith (qui décident d’adopter un bébé d’Afrique dont Dereck s’occupe). La rhétorique est donc binaire : un couple de même sexe qui n’a pas le droit légal de s’unir nous offre l’image d’Epinal du mariage en blanc, de l’autre un couple hétéro qui ne croit pas au mariage et qui signe juste par nécessité administrative. CQFD : le mariage est ce que l’on décide d’en faire.

Mais j’ai envie de dire : maigre consolation. Si je comprends le parti-pris de Shonda Rhimes, qui cherche à mettre en exergue l’inégalité des situations, je dois bien avouer que ça me gâche la fête. Voir qu’une adoption et un mariage peuvent se décider le temps d’une journée pour un couple hétéro alors qu’un couple gay rame, obligé de s’avaler une ribambelle de compromis, ça me ramène à la brutalité à laquelle les couples gays sont confrontés. Mais, si je vais plus loin, je me demande même si ce que montre l’épisode n’est pas contreproductif. Cette mise en parallèle entre les deux unions ne dessert-elle pas le propos (faire accepter les droits des couple de même sexe) ? Puisque Callie et Arizona réussissent à s’unir dans la joie sans en passer par une reconnaissance légale, puisque le mariage légal lui nous est montré finalement  comme une formalité administrative, est-ce bien utile de faire tout un flan sur la nécessité d’obtenir ce droit? J’aimerais bien savoir comment est reçu l’épisode par des hétéros pas particulièrement gay-friendly.

Réflexions maison | TV Shows | 06.04.2011 - 09 h 09 | 10 COMMENTAIRES
Grey’s Anatomy : politique fiction

Étiquettes : , , , ,

Vous allez encore me dire que je parle de Grey’s Anatomy. Mais que voulez-vous, c’est dans l’actualité de l’entertainment lesbien et de surcroît, la polémique qui naît autour du couple Callie/Arizona nécessite une petite explication de texte. Au lendemain même de l’épisode musical, Shonda Rhimes, la créatrice, confirmait que mariage il y aurait (l’épisode sera diffusé le 5 mai) et mariage en grandes pompes. Cette annonce a provoqué une double réaction : comme le relaie Afterellen sur son site, Shonda Rhimes s’est faite interpeller sur son compte twitter par des spectateurs hétéros qui lui reprochent de flatter, « de céder aux exigences de la communauté gay et lesbienne. Ce qui n’est pas un problème. Mais les hétéros ne sont pas nuls, vous savez. »
Réponse de Shonda Rhimes :

L’amour n’est-il pas universel? C’est bien l’intérêt? Que vous puissiez regarder un couple hétéro amoureux ou un couple lesbien amoureux, et que ce que vous ressentiez soit de l’amour? Comment cela pourrait-il être de la flatterie? Peut-être que jusqu’ici j’ai cédé aux exigences des couples hétéros.
Autre chose : une des raisons pour lesquelles j’ai mené le casting comme je l’ai fait, c’est parce que lorsque j’allume ma télé, j’aime voir des gens qui, comme moi, vivent dans un monde de diversité. Je parie qu’il y a une lesbienne derrière son écran qui aime suivre des personnages qui lui ressemblent.
Donc, je m’énerve, mais enfin : l’amour est universel. La vie est universelle. Grandissez, arrêtez de vous plaindre, et arrêtez de détester une intrigue dont les personnages sont différents de vous. Parce que ça? C’est ridicule.

On appréciera le caractère frondeur de la dame. Cette polémique peut se comprendre. Grey’s Anatomy est une série phare de la télé américaine (qui dans ses plus beaux jours réunissait pas moins de 20 millions de téléspectateurs par diffusion – chiffre à la baisse, comme pour toute les autres séries, vu la concurrence des chaînes câblées et du net). Qu’une partie du public hétéro s’agace de voir une couple lesbien tenir le lead de cette 7eme saison, avec mariage à la clé, est attendu.

Ce que je comprends mais alors nettement moins est la réaction négative de certains spectateurs gays qui reprochent à la ligne narrative entre Callie et Arizona de ne pas être plus lesbienne, s’insurgent contre le personnage de Marc et sa tirade agressive contre Arizona durant l’épisode musical (dans le feu de l’action, il lui rappelait qu’elle n’avait aucun droit, qu’elle n’était rien –  avant de s’excuser). Comme l’évoque la blogueuse The Linster dan son article, il semblerait qu’une (petite) partie de la communauté lesbienne refuse de cautionner, sous le prétexte de la visibilité, la façon dont est narrée cette histoire amoureuse et parentale. Sur un des mes articles, @bidule a laissé un commentaire outragé : « Chère Shonda Rhimes, traiter une storyline lesbienne de cette manière devrait être illégal et on devrait pouvoir porter plainte contre autant de médiocrité. »

Alors, je voudrais quand même mettre les point sur les i. Lesbiennes, vous n’êtes pas l’audience première de cette série qui n’est pas faite pour vous mais qui inclue vos problématiques dans un programme généraliste. Les spectateurs de Grey’s Anatomy sont majoritairement hétéros et c’est avec cette audience que Shonda Rhimes doit composer pour aborder l’homosexualité. Callie, personnage important de la série, renvoie au stéréotype de la latine pulpeuse que l’on attendait pas en lesbienne.  Dans la saison 5, elle s’interroge sur sa sexualité et admet qu’elle est bi (intrigue avec Erica). Premier pas franchi en matière de visibilité : une femme hot et féminine peut aussi aimer une autre femme. Au cours de la saison 6, deuxième marche vers la visibilité , la série pose Callie et Arizona (la jolie blonde aux yeux bleus à l’américaine, stéréotype là encore décalé pour dire : tout le monde peut être gay, même une fille de Général patriotique)  comme le couple stable du petite monde hospitalier. Non seulement deux femmes peuvent s’aimer et ce  de la plus normale des façons. Avec la saison 7, nouvelle étape : la ligne homoparentale. Encore une fois, je rappelle que le public de Grey’s Anatomy est majoritairement hétéro. Marc est le personnage qui permet de soulever les interrogations et les limites de ce qu’une situation homoparentale peut générer comme réactions auprès du ricain moyen. Il ne s’agit pas de flatter la communauté lesbienne avec cette ligne narrative, mais d’aborder cette réalité sociale et de la faire admettre. Quant au mariage? Je ne comprends même pas que certains LGB puissent critiquer ce choix. Avec ce motif, Shonda Rhimes non seulement poursuit la travail de visibilité qu’elle mène depuis 2 saisons et demi mais, en plus, s’en va jeter une pierre dans le jardin des politiques américains : l’Etat dans lequel se déroule la série n’autorise pas le mariage pour les couples de même sexe ; donc Callie et Arizona vont devoir composer avec cette situation. Grey’s Anatomy vire à la politique fiction et prend partie en faveur de la communauté gay dans un débat de société majeur.

Je ne vois pas en matière de visibilité ce que l’on pourrait demander de plus à une série comme Grey’s Anatomy, et je ne connais pas d’autres exemples de séries de ce format, diffusées en prime-time d’une chaîne nationale, qui prennent autant faits et causes pour la communauté gay. Je soutiens à 200% la démarche d’une productrice qui travaille auprès d’un public essentiellement hétéro pour exposer  problématiques et revendications gays. Pour moi, Shonda Rhimes milite et ce militantisme, je le reçois à bras ouverts.

TV Shows | 01.04.2011 - 09 h 33 | 28 COMMENTAIRES
Grey’s Anatomy, l’épisode musical : une tragédie lyrique

Étiquettes : , , ,

Voilà, c’est fait, je viens juste de  visionner l’épisode 18 de la saison 7, celui que les aficionados attendaient tous. Effectivement, il s’agit  d’un évènement musical. Et, je pense que certains risquent d’être un peu désappointés – ce qui n’est pas mon cas. Quand on parle d’épisode musical, on pense souvent Broadway, show, spectacle. Or le travail effectué sur cet épisode s’apparente plus à de ce qu’on peut attendre d’un tragédie lyrique.

C’est une tragédie (au sens grec du terme) que nous montre Shonda Rhimes. Les personnages sont confrontés à la fatalité, manipulés par une force supérieure qui met la vie du personnage principal (Callie) et de son enfant en suspens. C’est exactement ce que pointe une scène entre Meredith et Derek dans l’ascenseur. Meredith, craque, exprime le sentiment d’impuissance des personnages, et lance en larmes : « est-ce qu’il y a un sens à tout ça? Est-ce qu’il y a une raison pour expliquer à quel point l’univers est désordonné, aléatoire, implacable? C’est vraiment le moment de me répondre, parce que j’ai vraiment besoin des réponses. » C’est une tragédie dans la mesure où Shonda Rhimes cherche à toucher son spectateur par la terreur et la pitié. L’épisode ne nous épargne pas les gros plans sur le visage ensanglanté de Callie, cherche à nous faire pleurer. Comme dans la tragédie (toujours), les personnages forment une sorte de chorus qui entoure la figure principale de Callie dont le double chantant est secondé par deux autres soutiens vocaux (Owen et Miranda). petite aperçu avec la reprise de « How to save a life » :

Le traitement se rapproche plus de ce qu’est l’opéra que de la comédie musicale. Les parties chantées vont de pair avec l’action. il n’y a pas de tableaux comme dans les comédies musicales ; ce qui est chanté/parlé se fait dans le rythme du récit. Les mouvements de caméra confortent cette impression de lyrisme en alternant de nombreux travellings. Sara Ramirez (au passage, quelle voix!) dans sa façon de jouer donne le sentiment d’être une diva. Voir l’attitude et l’énergie appuyées qu’elle met dan son interprétation du dernier titre « The Story » (que certains pourront peut-être percevoir comme ridicule). Moi, j’adore. Ci-après le titre en question :

Pour ma part, je suis satisfaite de cet objet curieux que représente cet épisode. Parce que le choix de construire une tragédie lyrique est cohérent avec le type de série qu’est Grey’s Anatomy. A la seule différence (de taille) qu’une tragédie se termine mal… mais, je crois que personne ne s’en plaindra.

TV Shows | 25.03.2011 - 10 h 13 | 9 COMMENTAIRES
Grey’s Anatomy : suspens quand tu nous tiens !

Étiquettes : , ,

Ceux qui fréquentent ce blog connaissent ma passion (comme beaucoup d’autres) pour Grey’s Anatomy et pour le couple Callie/Arizona. Après presque un mois d’absence, hier soir était diffusé l’épisode 17 de la saison 7. Et je suis coincée : même si j’aime les spoilers, je ne peux décemment pas vous parler de ce dernier opus. Mon côté midinette a beau avoir envie de vous hurler « Oh my God, oh my God » pour partager mon angoisse, je me tais.

Par contre, je peux m’attarder sur une chose : Cette série, pour moi, est un exemple d’écriture scénaristique. Chaque épisode mène de front un choral d’une douzaine de personnages récurrents, présente a minima 2 histoires closes (en renouvelant à chaque fois le motif du patient mourrant et de l’opération de la dernière chance) et varie les tonalités (une ligne plutôt dramatique, une autre légère et une troisième romantique). Et sur chaque saison, en plus des tempos propres à chaque épisode, Shonda Rhimes crée des points d’orgue (pour la saison 6, l’attaque du tueur dans l’hôpital). Cela fait trois semaines que la production fait le buzz autour de l’évènement musical diffusé jeudi prochain. L’épisode d’hier part sur des bases habituelles, presque tranquilles (avec une nouvelle fois une ligne LGBT-friendly, un fils qui quitte son copain et Londres pour aider sa mère qui a Alzheimer). Tout semble tranquille donc, avec une avancée narrative sans surprise. Arrive alors la dernière minute. Je ne peux rien dire d’autre que :  Shonda Rhimes est la reine du suspens. Cet épisode pour moi résume ce qui fait que les gens adorent ou n’accrochent pas à cette série médicale : le drama. On peut ne pas aimer ces retournements de situation qui frappent comme des boulets de canon, mais il faut reconnaître que c’est bien amené (le calme avant la tempête), que le suspens est à son summum pour le fameux évènement musical de la semaine prochaine.

Je m’arrête là avant de faire une bévue. Mais, que c’est bon haleter devant son écran pour des personnages de fiction.

TV Shows | 03.03.2011 - 13 h 50 | 3 COMMENTAIRES
Vidéo promo : Grey’s Anatomy, un épisode musical qui promet

Étiquettes : , , , ,

Un des gros évènements de la saison 7 de Grey’s Anatomy est l’annonce d’un épisode musical. Shonda Rhimes, la créatrice, distille les informations au compte goutte. Toujours est-il qu’on sait que l’intrigue sera centrée sur Callie Torres (Sara Ramirez) et sa grossesse. Une vidéo promotionnelle sur l’enregistrement en studio des titres est disponible. Je m’empresse donc de vous la faire partager :

Côté spoiler : il faudra attendre le 24 mars prochain pour voir l’épisode 17, ABC faisant une nouvelle pause dans la diffusion. Pour les fans de Calzona, il semblerait que les choses se compliquent un peu sous le soleil de de la tri-parentalité. Callie, fragile, commence à avoir des obssessions de femme enceint ; ce qui emmène Arizona à découvrir une dimension girlie de sa partenaire qu’elle ne connaissait pas vraiment. L’actrice Jessica Capshaw précise : « Arizona se trompe chaque fois qu’elle essaie de deviner ce que veut Callie alors que Mark tombe juste. Arizona le vit mal et Callie décide de partie en week-end avec elle. »

Via TV Guide.

TV Shows | 25.02.2011 - 14 h 07 | 9 COMMENTAIRES
Grey’s Anatomy : trois parents et un enfant

Étiquettes : , , , ,

Depuis l’épisode 13 de la saison 7, Grey’s Anatomy ne s’épanche que petitement sur le trio Callie/Arizona/Mark qui sont partis, ensemble, dans l’aventure de la parentalité. La série se recentre essentiellement sur le personnage de Meredith. On a droit somme toute à quelques petites scènes sympathiques. Notamment dans l’épisode 14, Callie, sous la pression d’Arizona et de Mark qui aux votes sont majoritaires (2 sur3), lutte toute la journée pour s’empêcher de boire du café (pas compatibel avec la grossesse) et finit pour décider que son votre contre triple (elle, son enfant et son vagin). A voir en images ci-après.

Dans l’épisode 15, notre trio de parents n’apparait guère. Il a fallu attendre l’épisode 16, diffusé hier au soir, pour que les choses se compliquent légèrement. [SPOILERS] Callie hésite à passer une biopsie. Mark est contre, Arizona pour. Mark fait montre de son autorité de père pour pousser le couple à entendre sa voix. Callie décide de prendre le temps de réfléchir et finalement décide de se renseigner de manière plus approfondie sur l’examen. Mark remercie ces dames d’avoir entendu son point de vue. A la fin de la journée, s’ensuit un petit dialogue assez savoureux au sein du couple lesbien. Callie rejoint Arizona qui lit le journal confortablement installée sur le sofa. Elle lui tend un verre de vin blanc tandis qu’elle-même s’en cantonne à un verre de lait ( les apparences sont sauves, on peut boire un peu de café mais, quand même, quand on est enceinte, du vin, ce n’est pas correct – je rappelle que la série passe sur une chaîne nationale américaine, bref). Pour en revenir au dialogue, Callie évoque Mark, bluffée par son attitude responsable et certaine qu’il fera un bon père. Mais Arizona n’est pas particulièrement enthousiaste :

Callie : Je croyais que c’était moi, la râleuse aux hormones qui déraillent?
Arizona : Je ne râle pas. Je ne suis pas enthousiasmée par Mark, je ne suis pas enchantée par Mark. Je t’aime toi et  j’aime cet enfant. Mais Mark? Je n’ai simplement jamais décidé de passer ma vie avec Mark. Une vie entière de décisions […] le matin de Noël avec Mark…
Callie : Ok.
Arizona : je ne l’ai jamais choisi et je sais que toi pas vraiment non plus. Je ne veux pas d’une vie avec lui. Et en même temps, c’est ce que j’ai.
Callie : Qu’est-ce que je suis censée faire? Le virer? Enfin, c’est son enfant!
Arizona : tu n’as pas besoin de me le rappeller, je ne risque pas de l’oublier.
Callie : waoou, d’accord, on repart là-dessus.
Arizona : Ok. Est-ce qu’on peut juste être honnête sur le fait que c’est une sorte de rêve devenu réalité pour toi. Tu as la femme que tu aimes, le meilleur ami qui est aussi un bon coup, un enfant. Attends, tu as tout. Mais, ce n’est pas mon rêve. Mon rêve ne ressemble pas à ça.
(et là dessus Arizona reprend la lecture de son journal tandis ses paroles résonnent encore dans la tête de Callie).

Cette situation évoque la complexité d’une parentalité qui implique des parents biologiques et des parents dits « seconds », terme que je n’apprécie guère mais qui sert à qualifier les parents de coeur. Comment gérer la présence de plusieurs parents au sein d’une vie familiale ? Où est la place du couple? Shonda Rhimes, la créatrice de la série, semble vouloir prendre le taureau par les cornes. Je suis assez impatiente de voir comment va s’en sortir ce trio de parents.

Publicité