2541 Dianna Agron | YCCallmeJulie

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

YCCallmeJulie
mes pérégrinations dans l'entertainment lesbien (et gay)
Veni Vidi Movie | 16.03.2012 - 14 h 49 | 0 COMMENTAIRES
mode et cinéma : Tilda Swinton, un biopic sur Saint-Laurent et Bergé, la tentation de la « pixie cut »

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Jo S. n’est pas aussi imbue d’elle-même, ni n’a les dents aussi longues que les clichés sur sa fonction inspirent d’habitude. Elle a d’ailleurs commencé dans un univers tout à différent, dans une librairie du Quartier Latin. Or, c’est justement, et paradoxalement, cette humilité, additionnée à sa pétulance toute juvénile, qui la font la remarquer et la propulse spécialiste des tendances de la mode et amie des people, rôle qu’elle assume à son corps défendant mais auquel elle se donne avec une authenticité inaltérable et avec un sincère dévouement. C’est la belle ingénue dans toute sa splendeur. D’ailleurs, elle en est peut-être un peu agaçante à nos yeux de pauvres vieux aigris que nous sommes, voire insolente – mais aussi touchante, donc, par son absence de délicatesse, de savoir des usages de la bienséance et de la politesse hypocrite. [Drôle de frimousse]

 J’adorerais voir Tilda Swinton, cette année encore, monter les marches pour nous éblouir de sa stature de déesse à la fois approchable et hors de ce monde, de son sens inné d’élégance sans effort qu’elle a encore démontré cette semaine à Paris chez Lanvin, et, plus encore, chez Haider Ackermann. C’est incroyable qu’une femme de son âge nous file les plus grands complexes de nous autres, passionnées de mode mais qui semble-t-il avons un long chemin à parcourir, si tant est que nous arrivions un jour à parfaire à un tel niveau l’évidence d’être soi-même sans jamais émuler une autre, ni prouver quoi que ce soit à quiconque, et d’atteindre un tel degré de perfection esthétique. Celle-ci n’est pas un absolu en soi, mais quand on a la preuve qu’elle peut exister, et de façon aussi brute et insécable, impossible d’ignorer cet idéal, et il n’est même pas besoin de l’imiter: Tilda nous montre que la plus grande beauté qu’on puisse laisser transparaître est d’ être en accord avec soi-même.

D’ailleurs, en parlant de cinéma, il y avait une autre grande nouvelle cette semaine, pour la maison Yves Saint-Laurent, en plus de l’arrivée d’Hedi Slimane en remplacement de Stefano Pilati. Ainsi, deux ans après le documentaire Yves Saint-Laurent, l’amour fou, Wy films a annoncé la mise en chantier d’un long-métrage de fiction, cette fois-ci, sur le mythique grand couturier et de son associé, Pierre Bergé, avec aux commandes de celui-ci, le tout émoustillant Jalil Lespert, fort du succès récent de son deuxième long-métrage en tant que réalisateur Des Vents contraires.

Bon, là, c'est Marc Jacobs et Peter Marino à l'expo Louis Vuitton, mais que ce serait chouette si ça ressemblait à ça!

« On m’a souvent proposé de faire un film de fiction sur Yves et moi-même. Je n’avais jamais été convaincu des différents projets » a commenté l’inamovible compagnon de route de l’homme à lunettes, et de poursuirve  « Jalil Lespert est venu me voir avec sa sensibilité, son enthousiasme, sa vision créatrice, j’ai vite compris que j’avais face à moi le réalisateur capable de raconter cette histoire ».  Peut-être qu’un jour il faudrait que je devienne à mon tour grande couturière, ou mécène d’un(e), j’adorerais un jour un Jalil Lespert venir me voir avec « son enthousiasme » et « sa sensibilité ». Hihi!

Sinon, j’aurais mon petit mot à dire sur cette « mode » des cheveux courts, de la « pixie cut » chez les jeunes premières. Certes, ça va bien sur certaines (moi, par exemple, ça me fait ressortir mes traits et me va comme un gant), mais pas forcément sur toutes d’entre nous. Je sais qu’Emma Watson l’avait fait pour auditionner pour le rôle de Rooney Mara dans Millenium, mais ça fait un moment qu’elle n’a plus d’excuse. Elle pourrait arguer que ça le ferait aussi pour donner une touche « badass » dans son prochain rôle dans le prochain Sofia Coppola, mais aucune des filles du « Bling Ring » (dont s’inspire le film et auquel il lui donne le titre) n’a les cheveux aussi courts. Et surtout, je ne trouve pas que ça lui aille mieux que ses jolies bouclettes, enfin, c’est un avis, et mon conseil. Je donnerais le même conseil à Léa Seydoux, qui a une des chevelures les plus splendides de l’industrie. Alors certes, dans ce cas, le tournage prochain de Le Bleu est une couleur chaude pourrait le justifier, mais c’est poussé trop loin: on dirait plutôt qu’elle va jouer Jean Seberg ou Twiggy là! Bon, ça n’enlève presque rien à sa beauté, mais elle vont me manquer ces boucles blondes.

Celle qui n’a aucune excuse, par contre, et qui doit arrêter sur le champ, c’est Dianna Agron, elle qui fut si belle autrefois si elle avait été sans le savoir la référence pour le personnage de Serena van Der Woodsen : désormais, elle ressemble au mieux à Hillary Clinton, au pire à Claire Chazal. De plus, elle est loin d’avoir la carrière et les opportunités des deux jeunes actrices sus-citées. En repoussant ses cheveux, elle pourrait marcher sur les pas d’Amber Heard. Bon, celle-ci n’a non plus la carrière ultime de la jeune première, mais je ne vois pas, pour l’instant, à quoi de plus elle pourrait inspirer. En parlant de cette dernière, d’ailleurs, je n’ai rien à dire, elle est par-faite. Mais alors, vraiment. Alors, du coup, je ne comprends pas son obsession à « jouer » les sex-symbols de façon aussi ostentatoire quand elle n’en a clairement pas besoin, vu la beauté qu’elle irradie. Donc, mon conseil, mesdemoiselles et mesdames: courts ou longs, prenez garde aux tendances et soyez conscientes de ce qui vous valorise ou non. Non pas pour le regard des autres, surtout pas des hommes ni des autres femmes non plus, mais parce que vous savez, en vous regardant dans le miroir, ce qui vous correspond, ce qui potentiellement le peut ou ne le peut pas. Ça ne sert à rien de jouer les icônes de mode, on l’est, ou le devient, parce que l’on est propre à soi-même. A ce sujet, un dernier mot à Charlotte Gainsbourg : tu es magnifique, et Nicolas Ghesquière est souvent inspiré. Votre association relève souvent du génie mais ce message t’est adressé, peut-être plus encore à toi qu’à d’autres : on te l’a dit et redit, un blouson en cuir, un marcel blanc et un jean, et tu es une déesse. Nicolas a parfois un talent fou, mais des fois, si vraiment tu ne saisis pas ce qu’il voit, peut-être vaut-il mieux écouter cette petite voix dans ta tête qui te dit: « Sois juste toi-même »!

Photographie | Veni Vidi Movie | 05.01.2012 - 11 h 32 | 3 COMMENTAIRES
Quand les filles de Glee font leur cinéma (d’épouvante)

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Pour Février, le magazine Elle (US) a organisé un photoshoot avec Ryan Murphy et les filles de Glee (enfin une partie) pour une séance ciné rétro.  L’idée : rendre hommage le temps d’une photo aux films d’épouvante que Murphy aime tout en vendant bien sûr les dernières fringues à la mode. Derrière l’objectif, l’incontournable Carter Smith, fashion photographe et amateur du genre thriller/épouvante puisqu’il en réalisa lui-même un en 2008 (The Ruins). Petit tour d’horizon avec  la bande annonce originale de chaque film en sus et petit bonus perso pour Jane Lynch.

LEA MICHELLE dans Creature from the Black Lagoon de Jack Arnold (1954)

NAYA RIVERA dans Suspiria de Dario Argento (1977)

DIANNA AGRON dans Attack of the 50 Foot Woman de Nathan Juran (1958)

HEATHER MORRIS dans Repulsion de Roman Polanski (1965)

JAYMA MAYS dans The Birds d’Alfred Hitchcock (1963)

Personnellement, je verrais bien JANE LYNCH en Judith O’Day dans  Night of the Living Dead (1968).


via : GleeHab

TV Shows | 28.10.2011 - 10 h 35 | 5 COMMENTAIRES
Spoilers : Glee, un coming-out attendu

Étiquettes : , , , ,

Après, la diffusion de trois épisodes (le dernier en date du 04 octobre), Glee revient le 01 novembre. Cette coupure a bien sûr nourri une rimbabelle de rumeurs, la plupart se focalisant sur l’épisode 7 intitulé « I Kissed a Girl » dont la diffusion est prévue le 29 novembre. Les fans gays ont d’abord cru à un possible rapprochement Rachel/Quinn (il faut dire que les « Faberry », les militants du couple, malgré les lignes on ne peut plus claires des personnages, espèrent toujours voir les deux actrices  réunies à l’écran). Il faut dire que les commentaires de Lea Michell  à propos d’une scène de sexe qu’elle a tournée avec son partenaire Cory Monteith ne sont guère flatteurs : « Oh mon dieu, c’était vraiment bizarre […] Il transpirait tellement, j’étais dégoûtée ». Drôle de manière de saluer un moment censé incarner « A first time » titre de l’épisode 5. Toujours est-il que ce n’est pas Rachel qui « kiss a girl ». Le titre de Kate Perry servira à illustrer le coming-out de Santana à ses parents. Côté love story, si Santana et Brittany jouent le rapprochement, elles n’ont pas encore franchi le cap du la relation établie. Là encore, les rumeurs évoquent une jolie scène à découvrir dans l’épisode de reprise, le 01 novembre. Toujours rayon spoilers,  pour l’épisode qui marquera la 300ème performance chantée du Glee Club, Amber Riley, Naya Rivera et Heather Morris reprendront les titres d’Adele : « Rumor Has It »/ »Someone Like You » (quelques photos à voir ici).

Toujours dans l’univers de Glee, je voudrais vous parler du Tumblr de Dianna Agron qui depuis quelques temps interéagit beaucoup avec ses fans (notamment via des challenges photos). Elle a récemment demandé à son audience de dessiner un portait de Charlie (son site s’appelle « Dianna Agron, but you can call me Charlie », originellement le nom de son chien). Et parmi les retours, je ne peux m’empêcher de vous faire partager ce petit portrait envoyé par Simgm Productions (une bande de « djeuns » qui s’amusent à faire des sims-like vidéos sur la série):

Enfin, parce que je le trouve vraiment « cute » et rusé, voici la toute dernière vidéo de Chris Colfer, invité de l’émission de Chris Conan :

http://youtu.be/2uTRuuZNu9E

Voilà, c’était mon post Glee-esque. Même si j’accroche moins à la série, il faut quand même reconnaître que rayon soutien LGBT, elle en fait pas mal pour la jeunesse ricaine (et peut-être frenchy).

via : Advocate.com, Examiner.com, Holywood Reporter

Personnalités LGBT | TV Shows | 05.07.2011 - 08 h 20 | 4 COMMENTAIRES
Glee : les baisers de Brittany/Santana, Kurt/Blaine mettent le feu à la fin de la tournée musicale de la série

Étiquettes : , , , , , , , ,

Comme chaque été depuis la création de la série, le casting de Glee part en tournée. La virée estivale a fait le tour des Etats-Unis pour traverser l’Atlantique jusqu’à Londres et se conclure à Dublin. Et les acteurs/chanteurs ont une nouvelle fois fait montre de leur gay-friendly attitude. Il y a eu l’épisode Dianna Agron avec le port du t-shirt « Likes Girls », puis, Cory Monteith a tourné une vidéo pour la campagne de lutte contre l’homophobie Straight But Not Narrow (littéralement droit/hétéro mais pas étriqué) dans laquelle il invite les gens à être eux même.

Dimanche, à la fin du concert de Dublin qui a marqué la fin de la tournée, ce sont Naya Rivera et Heather Morris qui ont ajouté une pierre à l’image pro-gay que propose l’univers de la série en échangeant sur scène un baiser de jeunes filles sous les hourras d’un public en extase. Le kiss est parti d’un jeu entre les acteurs qui se sont amusés de leurs personnages. Brittany monte sur scène pour flirter avec Blaine qui gentiment lui explique qu’il est pris. Puis déboule Santana :

Santana: Salut, je viens d’entendre que tu voulais embrasser quelqu’un et (montrant Blaine) toi tu es pris.
Blaine: Oui.
Santana: Moi, je peux t’embrasser Britt.
Brittany: Ok, je ferme les yeux.
Blaine: Allez, faites-le.
Santana: Prête? Et vous prêts? Un, deux, trois. (Et là le petit baiser)

Brittany lance un « Je l’aime » à propos de Santana avant que les deux jeunes femmes ne quittent la scène. La saynète se poursuit entre Kurt et Blaine qui échangent également un baiser.

C’est total cute, non?

Via AfterEllen

Personnalités LGBT | 14.06.2011 - 09 h 21 | 3 COMMENTAIRES
Dianna Agron de Glee aime les LGBT et le fait savoir

Étiquettes : , ,

Le monde est petit, il y a quelques jours, j’évoquais la rumeur démentie concernant Dianna Agron sur ses préférences amoureuses. L’actrice de la série Glee a affolé les compteurs des fans lesbiennes ce week-end durant la tournée en Amérique du Nord de la troupe. Pendant le spectacle, pour la reprise de « Born This Way » de Lady Gaga,  les acteurs/chanteurs portent, comme dans l’épisode, des t-shirts désignant leurs secrets intimes. Habituellement, Dianna Agron porte sur son T-Shirt le surnom que son personnage Quinn Fabray avait lorsqu’elle était une enfant moche et grosse. Mais, pendant le spectacle de Toronto, le 11 juin dernier, l’actrice a choisi un autre secret à dévoiler, s’affublant d’un t-shirt : « Likes Girls ». Les fans ont aussitôt cru au coming-out. Dianna Agron s’est empressée d’expliquer le pourquoi de ce choix sur son tumblr :

La nuit dernière, je voulais faire quelque chose pour montrer mon respect et mon amour à la communauté LGBT. Apporter un soutien que les gens puissent réellement voir. C’est pourquoi j’ai décidé de changer de T-Shirt pour le spectacle. J’ai lu quelques commentaires qui ont été postés sur Twitter. Beaucoup d’entre vous ont demandé, « pourquoi? » C’est ma réponse. Je ne vous demande pas d’être d’accord avec ce que je dis, mais si vous prenez le temps d’écouter, merci. C’est tout ce que je souhaite. Et une nouvelle étape serait de prendre un moment pour (honnêtement) se pencher sur les questions que j’ai soulevées. Nous ne pouvons pas toujours nous mettre dans les chaussures de quelqu’un d’autre. Mais nous pouvons essayer […] Notre série célèbre la communauté LGBT. Nous sommes fiers de faire partie d’une production qui aborde des sujets souvent évités. […]  Malheureusement nous avons reçus des lettres de fans qui disent adorer la série mais détestent les intrigues gay-friendly, qu’on ne devrait pas polluer la tête des enfants avec ça.  A cela, je répondrais bien, avec sarcasme, que voudriez-vous qu’on leur raconte? Que ce sont les cigognes qui déposent nos rejetons? […]  Je crois que si vous amenez un enfant au monde, vous devriez être prêt à l’accepter dans toute sa réalité. Qu’il soit noir, blanc, asiatique, qu’il ait quatre doigts, qu’il soit handicapé,  homosexuel …. Que le seul le désir qui devrait compter soit qu’il  soit heureux et en santé.

Ci-après la vidéo de la représentation avec le désormais fameux t-shirt :

Via the Advocate

 

Personnalités LGBT | TV Shows | 10.06.2011 - 10 h 08 | 13 COMMENTAIRES
Chris Colfer, Dianna Agron : les stars de Glee se diversifient

Étiquettes : , ,

Il joue, il chante, il a une garde robe d’enfer (il existe même un jeu flash sur le sujet), et désormais il écrit. Rien ne semble arrêter  l’ascension de Chris Colfer,  icône gay number one du petit écran (difficile de ne pas aimer ce garçon). Quatre  projets sont officiellement en route. D’abord, deux livres pour enfants et pré-ados qui seront édités par Little Brown Books for Young Readers (maison appartenant au groupe Hachette). Le premier, intitulé The Land of Stories,  présente les aventures de deux frères, Alex et Connor,  dans un univers qui mixe monde moderne et contes de fée. Pour le second, rien n’a encore filtré. Outre ces premiers essais littéraires, Chris Colfer va également écrire un pilote pour Disney, The Little Leftover Witch, un scénario basé sur le livre pour enfant de Florence Laughlin, qui raconte l’histoire d’une sorcière recueillie par une famille après être tombée de son balai magique. Et pour finir, il est le scénariste de Struck by Lightning, un film indépendant qui sera réalisé par Brian Dannelly (qui a travaillé sur pas mal de  séries : Weeds, United States of Tara, Pushing Daisies) et dans lequel Colfer tiendra aussi un rôle.

Le garçon n’est pas le seul acteurs de la série Glee à lorgner du côté de l’écriture. Dianna Agron (dont la rumeur pourtant démentie sur une  liaison avec sa co-star Lea Michele ne cesse de courir depuis 2009 – voir le délirant et succesfull forum consacré à traquer tous les petits signes dénonciateurs) a annoncé en 2010 que son premier script de long-métrage avait été vendu (depuis pas de nouvelles). Outre l’écriture, elle se frotte aussi à la réalisation. Avec un court-métrage qu’elle a écrit et tourné, A Fuchsia Elephant, une comédie dans laquelle une jeune femme, fille d’une alcoolique, réinvente la fête d’anniversaire qu’elle aurait voulu avoir. Elle a également réalisé, toujours en 2010, un clip pour  la chanteuse Thao et c’est plutôt pas mal :

via The Hollywood Reporter – photo retravaillée de Chris Colfer via The Writing Kat

TV Shows | 04.03.2011 - 10 h 41 | 2 COMMENTAIRES
Vidéo buzz : « Glee gone wild », le shooting des photos de GQ

Étiquettes : , , , ,

Vous vous souvenez de ces photos d’une partie du casting de Glee (Dianna Agron, Cory Monteith et Lea Michele) prises pour le magazine GQ qui avaient fait couler de l’encre sur la représentation très hot des personnages de la série ? (à lire ici). Ce coup promotionnel qui avait provoqué la controverse (lire aussi le mot d’explication de Dianna Agron alias Quinn Fabray sur son blog) avait marqué au but puisque le site de GQ accumulait pas moins de 33 millions de pages vues sur la semaine qui suivait la diffusion du sujet.  Depuis quelques jours, circule la vidéo du shooting qui remet un coup d’huile sur le feu.

Via TVQC

TV Shows | 21.10.2010 - 08 h 44 | 5 COMMENTAIRES
Glee, de l’entertainment incorrect?

Étiquettes : , , , , , , , ,

La semaine dernière, Glee revisitait « Le Jazz Hot » un des numéros de Victor/Victoria. La performance de Chris Colfer (a.k.a. Kurt Hummel, le personnage homo) faisait franchement honneur à celle de Julie Andrews. La série, elle, faisait, du coup, un nouveau clin d’œil à son public gay.

Les créateurs/promoteurs jouent de plus en plus avec les lignes de l’entertainment correct supposément attendu chez la chaîne Fox. Une récente série de clichés faite pour le magazine GQ U.S. et prise par Terry Richardson, le photographe du porno-chic, revisite les couloirs d’un lycée pour nous offrir une version érotiique du trio Rachel, Quinn et Finn ; ce qui ne manque pas d’affoler le radar de l’organisme américain Parents Television Council.

Lea Michele par Terry Richardson

Mardi prochain, le 5ème épisode de la saison 2 rendra hommage au cultissime, décalé et décadent Rocky Horror Picture Show. Petite preview :

Publicité