2541 Darren Chris | YCCallmeJulie

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

YCCallmeJulie
mes pérégrinations dans l'entertainment lesbien (et gay)
Personnalités LGBT | TV Shows | 05.07.2011 - 08 h 20 | 4 COMMENTAIRES
Glee : les baisers de Brittany/Santana, Kurt/Blaine mettent le feu à la fin de la tournée musicale de la série

Étiquettes : , , , , , , , ,

Comme chaque été depuis la création de la série, le casting de Glee part en tournée. La virée estivale a fait le tour des Etats-Unis pour traverser l’Atlantique jusqu’à Londres et se conclure à Dublin. Et les acteurs/chanteurs ont une nouvelle fois fait montre de leur gay-friendly attitude. Il y a eu l’épisode Dianna Agron avec le port du t-shirt « Likes Girls », puis, Cory Monteith a tourné une vidéo pour la campagne de lutte contre l’homophobie Straight But Not Narrow (littéralement droit/hétéro mais pas étriqué) dans laquelle il invite les gens à être eux même.

Dimanche, à la fin du concert de Dublin qui a marqué la fin de la tournée, ce sont Naya Rivera et Heather Morris qui ont ajouté une pierre à l’image pro-gay que propose l’univers de la série en échangeant sur scène un baiser de jeunes filles sous les hourras d’un public en extase. Le kiss est parti d’un jeu entre les acteurs qui se sont amusés de leurs personnages. Brittany monte sur scène pour flirter avec Blaine qui gentiment lui explique qu’il est pris. Puis déboule Santana :

Santana: Salut, je viens d’entendre que tu voulais embrasser quelqu’un et (montrant Blaine) toi tu es pris.
Blaine: Oui.
Santana: Moi, je peux t’embrasser Britt.
Brittany: Ok, je ferme les yeux.
Blaine: Allez, faites-le.
Santana: Prête? Et vous prêts? Un, deux, trois. (Et là le petit baiser)

Brittany lance un « Je l’aime » à propos de Santana avant que les deux jeunes femmes ne quittent la scène. La saynète se poursuit entre Kurt et Blaine qui échangent également un baiser.

C’est total cute, non?

Via AfterEllen

Reality Shows | 19.01.2011 - 09 h 07 | 2 COMMENTAIRES
The Real L Word II, The Glee Project : la mode des reality shows

Étiquettes : , , , , , , ,

L’année dernière, nombre de fans de The L Word tombèrent des nues en découvrant la version télé-réalité de la série culte, The Real L Word. Le projet avait pourtant tout pour séduire : même productrice, même chaîne. Le résultat : un imbrioglio de lesbiennes toutes aussi peu naturelles les unes que les autres. Même les grandes blogueuses qui font la météo de l’entertainment lesbien outre-atlantique ont eu du mal à défendre ce reality show. Hier encore, Trish Bendix (@trishbendix), directrice de rédaction sur AfterEllen, y allait d’un petit tweet cassant : « Je ne plaisante même pas, les lesbiennes de l’émission de télé-realité Brooklyn Kind Of Love sur Playboy TV font tellement plus vraies que celles de The Real L Word. » Pourtant, l’annonce est tombée : Showtime remet le couvert pour l’été 2011. Ce second opus se recentrera sur le personnage de Whitney, miss tatoo/dreadlocks qui séduit à tour de bras. David Nevins, le président de Showtime Entertainement de confirmer :

Je pense qu’il y a un aspect intéressant de ce show que nous ne sommes pas vraiment parvenu à saisir l’année dernière… Je pense qu’on peut faire un show de meilleure qualité, plus select, plus Showtime. On va faire de vrais changements de casting. On va recentrer le show sur Whitney et ses amies qui, je pense, sont vraiment représentatives des vingtenaires lesbiennes qui vivent à Los Angeles.

Alors là, lesbiennes de Los Angeles, je serais vous, quand même je m’énerverais un petit peu de cette réduction qui vu de l’étranger semble particulièrement agaçante…

Autre annonce, cette fois du côté de la chaîne Oxygen : Ryan Murphy rejoint la production de The Glee Project,  version télé-realité de la série éponyme. Forcément, Dante di Loreto, producteur exécutif du projet, est aussi producteur sur la série co-crée par Murphy. Le principe : une compétition en 10 épisodes, là aussi prévue pour être diffusée courant de l’été 2011. Je suppose que la chute sera moins dure qu’avec The Real L Word dans la mesure où on navigue plutôt dans les eaux du radio/télé crochet. Question : côté casting, vont-ils nous trouver des vrais/faux Rachel, Quinn, Kurt, Britanny, … ? En tout cas, le craquant Darren Criss (alias le parfait gay gentleman qui fait craquer Kurt) et et le directeur de casting de la série, Robert Ulrich, y vont de leur petit message pour motiver les troupes en vue des auditions de Dallas.

via Cherry Grrl, Entertainment Weekly

Publicité