2541 La Saint-Valentin chez Glee : amour, religion et visibilité | YCCallmeJulie

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

YCCallmeJulie
mes pérégrinations dans l'entertainment lesbien (et gay)
Dernier Billet
TV Shows | 16.02.2012 - 12 h 14 | 4 COMMENTAIRES
La Saint-Valentin chez Glee : amour, religion et visibilité
Étiquettes : , ,

Oui, je continue de regarder Glee et si de plus en plus souvent je me demande pourquoi, arrive un épisode comme celui diffusé mardi dernier qui me dit je n’aime plus trop mais quand même. La série de Fox dans cet opus 13 de la saison 3 a répondu au traditionnel exercice de la Saint-Valentin. Ryan Murphy en profite, une fois de plus, pour enfoncer le clou sur la visibilité et l’égalité des droits

[Spoilers] Sugar Motta, la riche fille à papa, décide pour la Saint-Valentin d’organiser une méga-party chez Breadsticks, le resto où les ados ont l’habitude de se retrouver. Sur cette base, le scénario développe quatre lignes narratives majeures. D’abord, le couple Brittana. Alors que Brittany montre dans les couloirs de l’école la playlist qu’elle a faite pour Santana et que cette dernière s’apprête à l’embrasser pour la remercier, les deux pom-pom girls se font attraper par le directeur qui a reçu une plainte et leur demande de ne pas exhiber leur préférence en public. Du coup, Santana, agacé et par provoc’, demande à God Squad, un groupe vocal religieux menée par Mercedes (et qui inclue Quinn et Joe Hart, nouveau personnage chanteur-chrétien au look de Jesus babacool) de faire la sérénade pour sa belle en échange de « ten bucks » comme le groupe l’a fait pour Rachel à la demande de Finn. Au cours de leur réunion de groupe suivante, Mercedes demande au nouveau venu Joe s’il est confortable avec cette idée vu que religion et homosexualité ne font pas bon ménage. S’en suit un dialogue assez savoureux :

Joe : je n’ai jamais rencontré quelqu’un de gay.
Quinn : je t’assure que si.
Mercedes : on dit qu’une personne sur dix est gay. Et si c’est vrai, cela veut dire qu’un des douze apôtres était sans doute gay. A mon avis c’est Simon parce que c’est le plus gay des prénoms.

En parallèle, on découvre les deux papas de Rachel qui semblent soutenir à fond le mariage de leur fifille avec Finn et qui, pour la Saint-Valentin, organisent un repas chez eux avec les beaux-parents de leur petite chérie. A la fin du dîner, tous le monde est d’accord pour laisser Finn dormir dans la chambre de Rachel. LE couple de teenagers, qui n’a pas l’habitude de partager un quotidien et une salle de bain, se dispute. Ce qui ravie les deux pères. On découvre qu’ils trouvent ce mariage prématuré et adopte la stratégie du tout-oui persuadés que cela provoquera un tout-non. Mais, Finn et Rachel se réconcilient et décident d’aller à la soirée chez BreadSticks. Le duo formé par Jeff Goldblum et Brian Stokes Mitchell est excellent. Là encore, les dialogues font mouche jouant la carte du « double-entendre » comme disent les ricains (voir la conversation sur le lubrifiant avec le père de Finn, garagiste, au cours du dîner familial) .

Autre ligne narrative avec Kurt qui reçoit tous les jours des mots d’amour d’un inconnu. Persuadé qu’il s’agit de son Blaine toujours en repos chez lui après sa blessure à l’œil, Kurt rejoint plus tôt la fête à l’invitation de son amoureux mystérieux. Mais, le Valentin qui l’a couvert de mots doux et de chocolats pendant la semaine est l’ex gay refoulé et agressif Karofsky. Kurt, touché, lui fait comprendre qu’il est en couple. Ce qui conclue la troisième ligne narrative sur l’homosexualité en un seul épisode.

Arrive donc la fameuse fête de Saint-Valentin. Joe annonce à Santana qu’il est absolument pour que le groupe chante une chanson d’amour à Brittany. Et donc, le God Squad enchaîne sur une sérénade rythmée devant l’assemblée. Et bien sûr, les deux jeunes femmes s’embrassent. Ce baiser, tant attendu par les fans LGBT qui commençaient à s’énerver de ne pas le voir arriver, je dois le dire, ne m’a pas convaincu. Le moment n’est pas intime ou particulièrement touchant et relève plus de l’exercice de style. Il fallait le faire, et elles l’ont fait,  maintenant on peut passer à autre chose.

Était bien plus émouvante, la reprise par Mercedes du titre de Whitney Houston. La lycéenne s’est séparée de son footballeur après lui avoir parlé de son amour pour Sam.  Résultat : elle se sent honteuse, en porte-à-faux avec ses convictions (« j’ai menti, j’ai trompé » dit-elle) et incapable d’être en couple avec son blondinet à grande bouche (quatrième ligne narrative majeure). D’où le « I Will Always Love You ». Le choix de ce titre dans l’épisode (du coup dédié à la pop star décédée) est une coïncidence malheureuse et la séquence, du coup prend une autre dimension.

http://youtu.be/_kZO6smypHw

LES réactions (4)
La Saint-Valentin chez Glee : amour, religion et visibilité
  • Par jaydee 16 Fév 2012 - 13 H 02
    Photo du profil de jaydee

    Effectivement cet épisode valait le coup d’être commenté, merci !
    Bravo à Amber Riley pour sa reprise de « I will always love you » qui était superbe, j’ai failli tirer une larmiche.

     
  • Par Red 16 Fév 2012 - 12 H 40
    Photo du profil de Red

    Qu’est-ce que Mercedes est mieux sans ses cheveux lissés… Et quelle belle voix, joli hommage à Whitney Houston ! Heureusement pas d’auto-tune ou de tremolo dans la voix.

     
  • Par Adrien C. 16 Fév 2012 - 12 H 26
    Photo du profil de Adrien C.

    Et le rasta, c’est exactement comme ça que j’imagine Jésus ^^

     
  • Par Adrien C. 16 Fév 2012 - 12 H 26
    Photo du profil de Adrien C.

    La réplique sur les apôtres est mythique 😀

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    Publicité